DISCOGRAPHIE

 

2022: Pour mon premier enregistrement en solo, j'ai choisi d'aborder cette merveilleuse musique d'un compositeur très peu connu, Giovanni Antonio Terzi. Actif dans le nord de l'Italie à la fin du XVIème siècle, il a probablement pris part à l'évolution du luth vers l'archiluth ou le théorbe, mais la musique qui nous reste de lui est encore destinée à un luth "renaissance". Toutefois, son style est fortement orienté vers le siècle suivant, ce qui donne une grande originalité à ses pièces.

Ce disque est le premier enregistrement consacré à sa musique pour luth seul, et contient en grande majorité des pièces inédites.

Vous pouvez consulter l'onglet dédié à ce CD pour plus de renseignements.

 

2019: Natale Monferrato, avec l'Ensemble Céladon.

 

Natale Monferrato (1610-1685) est de toute évidence l’un des compositeurs les plus oubliés parmi ceux qui ont exercé les plus hautes fonctions à la Basilique San Marco de Venise. Après avoir côtoyé les plus importants musiciens de cette prestigieuse chapelle, en 1676, il succède à Francesco Cavalli au poste de maître de chapelle. Son œuvre, dédiée uniquement à la musique sacrée comporte une vingtaine de recueils édités entre 1647 et 1681. Si il accorde une place importante à la musique polyphonique, il est aussi l’auteur de trois recueils de Motetti a voce sola. Fait exceptionnel, ces trois livres réservent une part importante aux compositions pour la voix d’alto, souvent délaissée. Ils sont tellement abondants que seul le Libro Terzo de 1666 a été utilisé pour cet enregistrement. Ces motets se découpent en sections diverses et contrastées qui vont de l’esprit du récitatif à celui de l’air sous des formes très variées, une façon qui ne peut que faire penser aux modèles de l’opéra tel qu’il s’est développé à Venise dès 1637. Avec cet enregistrement en première mondiale, s’ouvre la porte de la découverte de ce compositeur oublié.

 

 

 

2018: Melodies in mind, avec l'Ensemble Amarillis.

 

 

Ce programme, que nous avons choisi de concevoir autour du genre de la sonate en trio, est né d’une commande de la Philharmonie de Paris. À cette occasion, Bruno Reinhard a construit un fac-similé d'une très belle flûte d'un facteur anglais contemporain de Haendel, Thomas Stanesby Junior.
Cependant l'opportunité donnée à Violaine Cochard, claveciniste et co-fondatrice de l’ensemble Amarillis, par le Musée de la musique de jouer sur un remarquable clavecin anglais Longman and Broderip, nous a conduit à proposer de mettre en regard de ces sonates en trio, des pièces pour clavecin solo jouées seulement au clavecin ou instrumentée par nos soins pour notre formation.
Ainsi, nous avons eu envie de créer deux Suites imaginaires dans l'esprit de la suite de danses et de proposer un ordre en fonction de nos coups de coeur, en privilégiant la diversité des couleurs instrumentales et des formes.
Enfin nous avons demandé à un compositeur contemporain, Erik Desimpelaere, de transcrire les pièces terminant chaque suite -une Aria avec variations et une Chaconne- pour la formation en trio avec basse continue.
Donner à entendre une mélodie sans parole dans sa plus intime expression, tel est le défi que Haendel nous lance, cet homme à l'esprit universel, passionné par la peinture et qui a su traduire en musique toute la palette des sentiments humains.
 

 

 

2016: Dame, Jehan de l'Escurel vous Salue, avec l'Ensemble Céladon.

Bien des mystères entourent la vie de Jehan de Lescurel, à commencer par sa date de naissance. Probablement fils d’un bourgeois parisien, clerc, musicien et poète, il aurait reçu sa formation à Notre-Dame. Son oeuvre est constituée d’une trentaine de chansons écrites dans la tradition finissante de l’art des trouvères parisiens, abordant même la polyphonie. Il y décrit plusieurs situations amoureuses, représentant tantôt les émois de l’amant éconduit, tantôt ceux de la belle incomprise, en un jeu de l’amour et des sentiments qui va de la nostalgie à l’extase en passant par l’humour. Les trois voix de Céladon nous en offrent une interprétation intégrale richement colorée par le soutien des instruments.

 

 

 

2013 : Nuits Occitanes: pièces de troubadours avec l’Ensemble Céladon

Sous le titre de Nuits Occitanes, sont réunies ici quelques chansons de Troubadours. Ici, ces poètes-musiciens célèbrent la beauté des femmes, louent le courage des hommes et évoquent la séparation des amants au lever de l’aube. L’Ensemble CÉLADON nous offre une vision poétique et inspirée de ces très belles mélodies. L’accompagnement réalisé par quatre instruments (vièle ou rebab, luth, flûtes et percussions) confère à ces chansons (proposées avec l’intégralité de leurs textes) un environnement sonore particulièrement élégant sublimé par l’acoustique parfaite de l’église Notre-Dame de Centeilles.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Q0IxrVLTIOs

 

 

 

2012 : Temde tchoube, musique traditionnelle du Cameroun avec Merlin Nyakam.

2007 : DVD-ROM de la faculté de médecine de Montpellier: pièces médiévales sur le thème de la médecine avec l’Ensemble Charivari.

2006 : Voulez ouÿr les cris de Paris avec l’Ensemble Non Papa, musique française et italienne de la Renaissance.

2005 : Soledad tenguo de ti avec l’Ensemble Céladon, direction Paulin Bündgen : musique renaissance portugaise.

2004 : Les Folies de Cardenio avec l’Ensemble Baroque de Limoges, direction Christophe Coin : musiques de Michel-Richard de Lalande.